top of page

Un diagnostic : un acte d'écoute en temps de crise

Dernière mise à jour : 19 oct. 2021

Renforcer la réflexion collective en temps de crise.

Souvent, ce qui déclenche une demande de diagnostic de la part d'un commanditaire, est la dimension émotionnelle qui accompagne les signaux d'alerte perçus.

Il arrive alors qu'une crise d'origine externe (évolution de l’environnement) ou interne (difficultés de management, conflits, harcèlements) s'installe la charge émotionnelle entrave toute capacité à coopérer.

Le diagnostic interactionnel systémique lorsqu'il est mis en place, permet d’offrir des espaces de clarification des thématiques qui gênent le développement optimal du collectif, en même temps qu'un temps d'écoute et de compréhension des acteurs indispensable lorsque les systèmes relationnels sont dégradés.

Il permet d’expliciter (pour ne pas en rester à de l’intuitif informel) d'objectiver (pour favoriser la prise de distance) et rationnaliser (pour permettre un raisonnement stratégique et une action concertée).

Or dans la réalité, on constate souvent que plus la crise est importante et moins la réflexion collective est sollicitée alors que c’est dans les situations de crises qu’on devrait renforcer au maximum la réflexion collective.


Un diagnostic interactionnel systémique pour les situations complexes

Au-delà, le Diagnostic Interactionnel est une intervention dans laquelle les entretiens préparatoires servent à nourrir une analyse systémique du fonctionnement du collectif.

Dans ce cas, l'analyse faire est restituée au collectif puisqu’il vise justement à lui servir de miroir, pour faire bouger les lignes.

Ces entretiens sont conduits en posture de coachs et non de consultants pour permettre une écoute systémique et orientée solutions.

Le diagnostic systémique ne vise pas à “dénoncer” des problèmes, mais à mettre en lumière des phénomènes de groupe et des améliorations à mettre en œuvre de façon prioritaire pour optimiser les interfaces et les interactions au sein et à l'extérieur du groupe.

Il s’agit alors de capter les valeurs et les croyances sous-jacentes qui sur déterminent les comportements, afin que certains d’entre eux, causes de dysfonctionnements collectifs identifiés, soient modifiés en prenant appui sur les points de solidité de l’équipe (ses forces et ses valeurs motrices). Les entretiens menés de manière dynamique ont pour fonction de “pré-mobiliser”.

Par les mini recadrages proposés, ils permettent d'aiguiser la conscience des phénomènes dynamiques, d'ouvrir les représentations et de prendre conscience de sa co-responsabilité au sein du système en incitant les individus à changer tout de suite quelque chose qu’ils subissent et participent involontairement à entretenir. En cela il mobilise et stimule les individus à se mettre tout de suite en mouvement, en enclenchant certains changements sans attendre la suite de l’accompagnement.


Mettre en place un diagnostic après COVID, un acte d’écoute indispensable.

Le télétravail imposé a naturellement entraîné pour certains un sentiment d’isolement, ou pour d’autres une perte de sens, voire un désengagement. Parfois encore, il y a aspiration à plus de « bien être » et de liberté compte tenu de ce qui a été vécu.

La distanciation sociale a mis en évidence le fait que certaines valeurs n'étaient plus motrices, il peut y avoir décalage des valeurs vécues entre les membres pouvant générer des conflits, d'autant plus importants que les valeurs restent le plus souvent inconscientes.

Il peut être alors pertinent d'imaginer un dispositif de retour et d’accueil tenant compte des impacts personnels et professionnels, tout en intégrant de nouvelles modalités relationnelles.


Alors envie d'aller plus loin? prenez RDV pour en discuter
36 vues0 commentaire

Комментарии


Post: Blog2_Post
bottom of page